La fête bat son plein

Pendant que la fête bat son plein au jardin, certaines, plutôt lève-tôt (pour ne pas dire les plus anciens)  ont décidé d’aller se coucher.

Mme Pierre Oger
Mme Pierre Oger
Charles de mills
Charles de Mills

D’autres continuent la fête. Parmi eux, les astrances, qui parfois me font la joie de se ressemer. Je pensais avoir perdu la rouge et la rose il y a 2 ans.

Astrance major Buckland
Astrance major Buckland
Astrance major moulin Rouge
Moulin Rouge
Astrance major Shaggy
Shaggy

Certaines se cachent dans les petits coins

Le massif des oiseaux commence à être bien foisonnant comme je le voulais. Dans un sens:

DSCN3721

C’est plus foisonnant, c’est du bordel plutôt

Dans l’autre:

DSCN3727

Si le « couvre-sol » n’a pas l’air de plaire aux oiseaux, il plait à la jardinière qui se régale.

DSCN3657

Un peu plus loin, certains rosiers ont mis leur plus belle robe pour être le point de mire.

Et pas Clint Eastwood, même si ça rime
Munstead Wood

Mais parfois ce n’est pas la peine d’en faire des tonnes pour être le centre de l’attention. Même en blanc on peut y arriver.

Bouquet Parfait
Bouquet Parfait

 

Petites vues d’ensembleDSCN3746

Vue d'ensemble

Et l’invité surprise

Vous êtes obligés de m’appeler Jeannot?

 

Et voilà pour ce petit coin de jardin qui commence à prendre tournure. J’espère que vous recevez bien la newsletter, je n’en suis pas certaine pour les mails.

 

Bonne semaine!